samedi 8 septembre 2012

Semaine Pyrénéenne - Etape 5


Pyrénées acte 5 - 1

Pour commencer ce reportage, nous vous proposons cette photo qui offre un contraste très particulier au sommet du col du Tourmalet avec ce cycliste "statue", appelé le Géant du Tourmalet. Cette oeuvre du sculpteur Jean-Bernard Métait qui trônait jadis sur l'Aire des Pyrénées de l'A64, rend hommage aux forçats de la route et représente Octave Lapize, premier cycliste à avoir franchi ce col lors du Tour de France 1910. Il semble être sorti de son contexte et devenu bien réel !

Pour cette cinquième étape, nous avons divisé la journée en deux demi-étapes... 
En effet, hier nous nous sommes accordés une journée de repos pendant laquelle nous sommes allés visiter le site des lacs de Cap de Long, Orédon, Aumard et Aubert. Nous devions initialement effectuer une montée "sèche" du Tourmalet par Ste Marie de Campan, mais c'était sans compter l'émerveillement que nous a suscité ce site, avec cette route qu'il fallait absolument qu'on "épingle" à notre collection d'ascensions ! Donc finalement, le matin, ce sera cette ascension nouvelle pour nous, et en fin de journée, la montée du Tourmalet en partant de la station de Payolle dans le col d'Aspin.


En début de cette première ascension de la journée, après les vaches, les ânes, voici les moutons ! Non, il n'est pas mort ! Curieuse attitude tout de même pour dormir !

Quelques lacets ont été baptisés... Ici "Les Myrtilles"...


Après les fruits, on passe aux fleurs ! Celles-ci nous prouvent qu'on est pas loin des 2000 mètres d'altitude !


Première série de lacets très serrés, qui rendent cette ascension vraiment sympa à escalader.


On aperçoit le barrage de Cap de Long d'assez loin dans la vallée.

Nous laissons le lac d'Orédon sur notre droite. Nous y reviendrons plus tard...

Le barrage se rapproche. D'ici, on devine la route sur la gauche mais on se demande encore où on va passer...

Le lac d'Orédon vue d'en haut.

On entame la deuxième série de lacets, juste avant le sommet et le barrage.



C'est grandiose !

Le lac d'Orédon reste toujours en vue au cours de la montée.

Fred et Jean-Phi abordent un des derniers lacets de l'ascension.

Ouf, le sommet est en vue !

Le lac de Cap de Long

Le barrage

Vue depuis le dessus du barrage.

Trois heureux pour la photo souvenir.

Les "chiotes" au repos.

Admirez ces paysages...

Nous retrouvons Christian, que nous avions croisé plus bas, un collègue Auvergnat venu comme nous passer la semaine dans le coin.

Après quelques kilomètres de descente, nous revenons sur le lac d'Orédon avant de nous attaquer à l'autre versant, direction le lac d'Aumar.

La petite route est réglementé et interdite aux voitures la journée. Mais pas de problème pour nous en vélo.


La montée fait à peine 5 km, c'est raide par endroits !

Nous étions là-bas tout-à-l'heure !

Jean-Phi monte à son train, l'allure est belle...

Les Laquettes

Le panneau nous rappelle que nous sommes dans une (très belle) réserve naturelle.

Arrivée au lac d'Aumar

Les couleurs sont exceptionnelles.

Cet endroit est paradisiaque !

Paysage de carte postale.

On pique une tête ? La chaleur nous y aurait poussé, alors que nous sommes ici à plus de 2300 m d'altitude, mais il manquait quand même quelques degrés à l'eau !


Nous redescendons après en avoir pris plein les yeux et après avoir pris le temps de savourer cet endroit magnifique.

Après le pic-nic, on se rafraîchi un peu les guibolles. Nous nous sommes installés au bas du col de la Hourquette d'Ancizan où les petits coins ombragés sont nombreux.

La suite après les profiles et la carte ci-dessous...



Le parcours : 

Parcours cycliste 1808327 - powered by Bikemap 

Télécharger le parcours pour votre GPS : Ici



... Suite

Pyrénées acte 5 - 2

C'est en fin d'après-midi, après avoir profité de la fraîcheur de notre petit coin pic-nic que nous nous remettons en selle. Objectif : col du Tourmalet.


Début de l'ascension : nous sommes ici à Ste Marie de Campan, village bien connu pour la légende d'Eugène Christophe. Le véritable pied du col par ce versant se situe à Campan, un peu plus bas, mais la difficulté réelle commence à partir du lieu-dit Gripp à 12 km du sommet.
Retrouvez la légende d'Eugène Christophe dans l'article précédent de ce site.

Le soleil commence à être bas, mais cela nous procure de très belles lumières.

Sortie de la station de La Mongie, il nous reste environ 4 kilomètres.

La photo de notre entête, contraste étonnant !

Le Géant du Tourmalet : hommage aux forçats de le route.

Les nuages commencent à se former sur La Mongie, à cette heure, le soleil tombant met la montagne en valeur.

De l'autre coté, les derniers mètres du versant ouest.

Vue plongeante sur la vallée de Barèges et du Bastan.


Petit rafraîchissement au bar du col.

La légende...

Vélo de 1908, on doit être loin des 6 kilos et quelques... qu'affichent nos vélos actuels sur la balance !
Retrouvez l'histoire de ce type de vélo dans la légende d'Eugène Christophe.




Il est temps de redescendre car on va finir dans le brouillard !



Sources : http://www.salite.ch

 Le parcours :

Parcours cycliste 1812134 - powered by Bikemap 


 Télécharger le parcours pour votre GPS : Ici



Aucun commentaire:

Publier un commentaire