vendredi 3 octobre 2014

L'avi du coach : un sirop amélioré !

En nous baladant dans les allées du salon du Roc d'Azur il y a presque un an, nous avions été séduits et attirés par un stand : celui de la marque Nutrend. Cette marque Tchèque serait spécialisée dans la diététique de l'effort. Un produit avait particulièrement attiré notre attention car le système de dosage nous semblait originale et novateur dans le domaine : l'Endurance Nutrend Unisport.




Il s'agit en fait d'un liquide conditionné en flacon que l'on peut lui-même équiper d'un doseur pompe poussoir. Nous avions donc engagé la discussion avec le commercial et fini par acheter un flacon de cette boisson afin de la tester. Une question nous était cependant venu à l'esprit : cette boisson est-elle réellement adaptée à la pratique du vélo et aux efforts qui en découlent ? Pour tenter d'y répondre objectivement, nous avons confié l'analyse de ce produit à notre spécialiste en matière de nutrition, notre ami le coach, Quentin Leplat.

Son analyse :

"Mon avis :
1 litre de sirop à 68 % de glucide nous donne 680 g de glucides dans la bouteille. En sachant que pour un bidon il faut doser entre 20 à 40 g selon la température (en moyenne), on peut donc espérer faire 680 / 20 = 34 bidons en été. Si on fait un dosage à 10 g par bidon, cela représente 40 kcal par bidon, ce n'est pas énorme et ne devient possible qu'en cas de grosse canicule ou l'on consomme plus d'un litre par heure, sachant qu'il est très compliqué pour l'estomac d'absorber plus d'un litre à l'heure.

La composition minérale, si on la rapporte à un bidon, n'est pas adaptée. Elle est un peu faible, un peu comme pour les gels énergétiques. Il semble que pour les gels et sirops, il soit difficile pour les fabricants d'intégrer suffisamment de sodium et de potassium. Dans un bidon dosé à 30 g de sirop nous aurons environ 20 g de glucides et 150 mg de sodium, là ou les boissons énergétiques bien calibrées proposent entre 300 et 600 mg par bidon.

La présence de Taurine, Glycine, et L-Carnitine dans une boisson énergétique est un peu étonnante. Si certains acides aminés peuvent être pertinent pendant l'effort, on sait encore très mal comment les doser. On ne sait pas non plus très bien quels seraient les acides aminés les plus pertinents. Ici, on devine une petite stratégie marketing en utilisant de la Taurine, qu'on retrouve dans certaines autres boissons énergisantes bien connues, mais aussi de la L-Carnitine un peptide qui en théorie favorise l'entrée des acides gras dans le cycle énergétique... je dis bien en théorie, car son efficacité est très discuté. En effet, la L-Carnitine a aussi le défaut de favoriser l'entrée des acides aminés ramifiés dans le cycle énergétique (BCAA), or c'est un problème, car à ce jeu là, c'est comme si on alimentait le poêle à bois avec la charpente, la table et les chaises.

Enfin, point vraiment dommage, les colorants E102 et E122 sont vraiment des cochonneries... d'ailleurs ils le précisent sur le site : * E 102 et E 122 - peuvent avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants.
Le E 102, Tartrizine de son vrai nom, est interdit en Autriche, en Norvège et en Finlande par exemple, car il s'accompagne de risques : hyperactivité, asthme, urticaire, rhinite, troubles de la vue, insomnie... et potentiellement génotoxique.... (Source : Additifs Alimentaires de Corinne Gouget - Edition - 2012)
Il y a aussi un édulcorant... de l'acésulfame K.... une autre cochonnerie chimique à éviter...

Bref, je ne vois dans cette boisson qu'un simple sirop amélioré...

Sportivement, Quentin Leplat."

Aïe.... le verdict est tombé, nous avons acheté un simple sirop amélioré, ce qui ne veut pas forcément dire "bon", car comme on l'a vu plus haut, il y a quelques cochonneries là-dedans, nous interpréterons donc le "amélioré" de Quentin par "boosté" au vu des produits présents dans ce breuvage. En effet, la présence de Taurine et de L-Carnitine ne semble justifiée que pour booster les ventes de ce nouveau sirop à l'emballage novateur et séducteur et ce auprès d'un public jeune qui se plait et se reconnait dans le fun de certains sports, jusque dans le fun d'une boisson énergétique très bien markétée !

Nous avons bien sur testé cette boisson tout au long  de l'année... Notre ressenti a été en effet le même que lorsque que l'on mettait un peu de sirop dans le fond du bidon... mais à forte dose ! Car attention au dosage avec le Nutrend, 2 impulsions, pas plus, suffisent largement ! Nous avions été un peu "sauvage" sur les premiers bidons en mettant 4 ou 5 doses... Beueueurk ! Il a fallu diluer le bidon dans une grande bouteille de 2 litres ! Les recommandations des doses reste assez flou selon nous. Sinon, une fois le bon dosage trouvé, la boisson obtenue reste agréable en bouche et a même un petit goût de reviens-y ! Ce n'est d'ailleurs pas forcément une bonne chose, car cela met en avant le coté sucré du mélange et fait que l'utilisateur aura tendance à en consommer d'avantage. Certainement voulu.
Pas évident de se rendre compte sur le terrain de la réelle efficacité ou non de ce breuvage. Nous l'avons utilisé dans plusieurs circonstances, sorties coutes, longues, par temps chaud et froid... Nous ne sommes pas plus ni moins rentrés sec que d'habitude ! Pour se faire un réel avis sur l'aspect énergétique et efficacité de ce produit, seul l'analyse proposée un peu plus haut par Quentin aidera chacun à se positionner.

On a aimé :

- la présentation
- le coté pratique pour le dosage
- le goût

On n'a pas aimé :

- le coté flou du bon dosage
- le fait que cela reste qu'un simple sirop "boosté"
- trop de colorants et artifices marketing utilisés


Aucun commentaire:

Publier un commentaire