dimanche 4 février 2018

En préparation dans le Jura...










A quinze jours de la Transju, comme l'an passé, rien de tel qu'un petit week-end sur les lieux du mythe pour peaufiner la préparation ! Rendez-vous était pris avec nos amis Gessiens, notre pied à terre à l'hôtel Le Bois Joly était réservé, y'avait plus qu'a ! Durant deux jours, nous avons astiqué les semelles des Rossi !

P'tit dèj' au Bois Joly, on vous recommande ! Jean-Phi s'impatiente dans son canapé... Et enfin, nous sommes au départ des pistes... Du beau, du grand, extra !























Les Gessiens, Lionel, Eric et Patrick qui ont déjà bien "borné", nous rejoignent pour un sacré tour et un bonne partie de spatule dans une neige "savonneuse" selon les spécialistes du coin ! En réalité, c'est une belle galère qui nous attend, pas un pète de glisse pendant plus de 40 bornes ! La pire neige qu'ils n'aient jamais vu par ici depuis longtemps !










Petite visite dans un magasin spécialisé aux Rousses. Y'a ce qu'il faut ! Dur de faire son choix...


Le meilleur moment... Comme on dit, après l'effort, le réconfort ! Nous avons besoin d'un bon repas pour recharger les batteries complètement à plat suite à la sortie du jour bien galère !



Après un petit clin d'oeil un peu chaud au sponsor principal, il est grand temps d'aller au dodo !

Jour 2


Préparation des skis : fartage improvisé sur un rebord de poubelle et essai de la structureuse fraîchement sortie de son emballage. Petite pose ensuite devant le matos histoire de mettre le sponsor en avant !
























Magnifique vue sur le Mont Blanc et la mer de nuages qui envahit les pleines du lac Léman dans la montée du col de la Faucille.




















Et ensuite...ce sera ski jusqu'à la nuit ! Un tour du coté de Prémanon, petite halte au chalet de la Frasse, puis direction la forêt du Massacre avant de redescendre sur la Serra. Nous profiterons une nouvelle fois d'un magnifique couché de soleil sur La Combe du Lac et ses environs. Nous irons même jusqu'à nous aventurer sur une piste de descente, histoire de travailler le pas en montée... qu'il faudra bien sur aussi descendre ! Nous fermerons la route ou plutôt les pistes derrière les dameuses qui s'activent alors que la nuit tombe...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire