lundi 12 mars 2018

Heroïn : l'excellence française

"Un produit pur et rare, qui produit du plaisir et que vous ne pouvez pas abandonner. Comment l'appelleriez-vous autrement ?" En prononçant ces mots, l'homme d'affaire Marc Simoncini plaçait la barre au niveau de l'excellence pour définir ses vélos et le nom "Heroïn", sa marque de luxe et de prestige française créée en 2016. Ces magnifiques vélos sont nés de l'imagination d'un ingénieur que vous connaissez peut-être, ayant représenté en France la marque taïwanaise CKT : Rémi Chenu. En s'associant à Marc Simoncini, investisseur connu dans de nombreux projets liés au net entre autres, son projet voyait le jour en 2016.

Heroïn, c'est tout d'abord une alliance de paramètres : performance, élégance, technicité et esthétique, qui fait naître une symbiose et qui fait que ces vélos sont des œuvres uniques. On retrouve donc bon nombre d'évolutions techniques et technologiques sur ces vélos comme les surfaces exposées aux frottements de l'air en structure type balle de golf, les évents sur la fourche afin de réduire la traînée due aux étriers de freins, un poste de pilotage "tout intégré" évolutif et réglable, un serrage de tige de selle dissimulé, une tige de selle légèrement flexible pour le confort... Mais Heroïn, c'est aussi et surtout, des lignes modernes et uniques amenant à une belle harmonie pour le plus grand plaisir des yeux. Le tout formant un ensemble très réussi, élaboré par des artisans italiens au savoir-faire exceptionnel, spécialistes dans la maîtrise du carbone.
On vous le disait, nous sommes dans le domaine du luxe, donc les prix sont eux aussi à la hauteur du prestige recherché : 4690€ pour un cadre seul et jusqu'à 14900€ pour l'édition limité à 349 vélos, le H1.

Voyez plutôt la bête en images :



















Toutes les infos ici

Aucun commentaire:

Publier un commentaire