mardi 17 janvier 2017

Capteur de puissance Shimano Dura Ace FC-R9100-P

Cela fait déjà pas mal de temps que Shimano travaille sur la mise au point de son capteur de puissance. La marque japonaise procède aux essais d'un prototype en collaboration avec l'équipe FDJ depuis plus d'un an. Il semblerait que le projet aboutisse enfin... En effet, le fameux capteur de puissance en version (quasi ?) définitive a été aperçu dans les stands du Tour Down Under sur certains des vélos de l'équipe française. Sa commercialisation, très attendue et prévue courant 2017, ne devrait donc plus trop tarder comme annoncé initialement.
Source et crédit photo : bikeradar et Shimano

Ce nouveau capteur de puissance Shimano devrait se situer parmi les plus discrets, les mieux intégrés et donc un des plus légers du marché. Le boitier renfermant la partie électronique correspondant au calculateur du système est très peu voyant. Des jauges de contrainte ont été intégrées dans les deux manivelles ce qui permettra d'obtenir une mesure précise et distincte jambe droite et jambe gauche. L'appairage et la transmission des données se feront via le protocole ANT+ ou par bluetooth sur n'importe quel compteur équipé de ces technologies. Aucun démontage ne sera nécessaire pour remplacer la batterie puisque celle-ci sera rechargeable par l'intermédiaire d'un chargeur magnétique à l'instar de certains smartphones. Le système pourra être géré par l'intermédiaire du logiciel E-Tube de Shimano via une connexion bluetooth, comme les groupes Di2 de la marque, pour tout ce qui sera paramètrages, diagnostiques et mises à jour. Une question essentielle reste celle du prix. D'après les infos que l'on peut trouver sur le net, le tarif de ce capteur se situerait dans une fourchette acceptable par rapport à la concurrence. Autour de 1500€ pour acquérir ce pédalier qui semble t-il, sera très abouti et devrait combler ses futurs utilisateurs soucieux et désireux d'améliorer leurs performances. Restera à vérifier la précision de l'outil annoncée à +ou-2%, et surtout sa répétabilité ainsi que sa reproductibilité, pour qu'il rentre dans la cours des grands et fasse définitivement sa place parmi les capteurs de puissance de référence du marché.



A l'image des capteurs de la marque Stage Cycling, la manivelle gauche possède également un système de mesure. Mais celui-ci fonctionne grâce à la même batterie que celle alimentant l'étoile du pédalier. Le tout étant relié en filaire par l'intermédiaire de l'axe.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire