mardi 25 avril 2017

Euskal Herria

Le pays basque fait partie des paradis pour tout cycliste qui se respecte ; c'est donc tout naturellement que notre ruckeur Guigui avait prévu le vélo à l'occasion du week-end de Pâques dans le sud ouest. Au programme, une "petite" virée dans le pays basque intérieur pour découvrir les raidillons caractéristiques de cette région au pied des Pyrénées. 


Le départ est donné non loin d'Hasparren avec le Mont Baïgoura en toile de fond.

Dès le départ, les routes sont accidentées...


Biiimm... (12%)














Heureusement les paysages typiquement basques sont très sympathiques.

Le Fronton d'Elizaberri (quartier d'Hasparren) est attenant au mur de l'église. 


Les rédarts au pied du Mont Baïgura se succèdent au milieu de la verdure...


 ...

...

On tourne autour du Mont Baïgoura pour observer ici son versant sud. 

 ...


Au pied du Mont, les brebis sont au boulot pour nous offrir du bon fromage basque. 


 
On rejoint la vallée de la Nive
...à Saint Martin d'Arrossa. On va commencer le plat de résistance de la sortie.

La route s'élève (1,5km à 12% de moyenne) ce qui offre un joli point de vue sur le village et la vallée. Saint Jean Pied de Port est au font de la vallée dans les nuages.

 ... Baaaaamm... (15%)

Derniers regards sur le Mont Baïgoura sur notre gauche



C'est maintenant au tour du Mont Artzamendi de nous tendre les bras. 

Une pâtisserie installée dans une maison typique au bord de la Nive à Bidarray nous inviterait bien à faire une pause pour refaire le niveau de la fameuse jauge à sucre mais il faut avancer. 


En toute simplicité... concernant le Ruckeur, les chevaux ne se cabrent plus, il n'y a bien que le vélo qui se cabre dans les pourcentages toujours aussi hallucinants... 

Ici commence l’ascension du Mont Artzamendi qui avait un temps tenté notre Ruckeur mais la méforme du début de saison cumulée au profil démentiel l'ont fait raison garder. 

La Brèche de Roland (comme tout morceau de cailloux percé au Pays Basque!!!) 


Notre Ruckeur du jour garde le sourir.










Les gorges de la Nive...























...

... nous mène jusqu'à Cambo les Bains, ville chère à Edmond Rostand connu pour son Cyrano de Bergerac. 

Après Cambo, on emprunte la Route impériale des Cîmes, par si sur que ce retour soit aussi impérial. 

Qui dit "route des Cîmes", dit jolis paysages. 























Coucou les canassons !! 























... et boom!!! pour finir ce joli tour présentant plus 1700m de D+ pour 78km au coeur du Pays Basque. 
Il y a vraiement de quoi faire sur ces routes pour puncheurs. Sait-on jamais... peut-être que Véloruck y séjournera plus longuement dans le futur ?  Info / Intox ? Restez connectés. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire