lundi 1 janvier 2018

Nouveau Victoire Véloce Life à l'essai




















Souvenez-vous, il y a un peu plus de trois ans... Nous avions eu l'occasion et le privilège d'essayer le Véloce, pur produit auvergnat, tout droit sorti des ateliers des Cycles Victoire, spécialistes clermontois du vélo acier. Récemment, la petite équipe de passionnés, qui s'est par ailleurs bien étoffée et s'est établi dans de nouveaux locaux, nous a contacté pour nous proposer un nouvel essai. Mais cette fois-ci, il s'agit du petit frère du Véloce, le dernier né de la gamme, le Véloce Life.

Commençons par faire les présentations d'usage.

Le cadre de ce Véloce est composé de la série de tubes aciers Life de chez Columbus. Différents diamètres et profiles de tubes sont utilisés afin de trouver les caractéristiques de comportement recherché, nous y reviendrons lors de l'essai sur route.
Le routage des câbles de freins et dérailleurs se fait en interne par le biais de petits tubes-guides en inox de 5 dixièmes d'épaisseur. Victoire utilise un procédé spécifique, des fils fourreaux provenant d'une entreprise auvergnate voisine qui prennent place dans les tubes-guides, ce qui permet d'éviter les bruits parasites des câbles et permet un meilleur fonctionnement. Autre petit détail à noter également sur ce cadre, les tasseaux protecteurs sur la douille de direction qui évitent que les gaines viennent frotter la peinture. Mais au fait, quelle est la couleur de ce cadre ? Marron ? Orange ? Bronze ? L'effet de variation des reflets du coloris en fonction de la lumière est du à une peinture métallisée multicouche et pailletée. La gamme de peintures justement : Victoire travaille sur cet axe de développement depuis de longs mois maintenant et arrive à de très beaux résultats, preuve en est cette dernière mouture du Véloce.


La fourche profilée, d'une largeur assez importante est également issue de la maison Columbus. Il s'agit de la Futura Caliper. Une entorse au "tout acier" mais un choix voulu et assumé par les constructeurs. 
En alliant cette fourche carbone à la douille de direction de 44 mm, il s'agissait de trouver le meilleur compromis entre précision, réactivité et confort. Nous pouvons confirmer que le compromis apporte une réelle plus-value à cet ensemble...


Pour le choix du groupe, Victoire s'est tourné vers l'Italie, comme pour la grande majorité des composants de ce vélo. C'est donc le groupe Campagnolo Record qui s'est naturellement imposé, contribuant à élever cette monture à un certain rang et parmi les belles pièces de prestige.







Coté périphériques, on retrouve des composants transalpins pour ce qui est des appuis, avec les ensembles selle-tige de selle et cintre-potence de la marque Fi'zi:k. Seuls la direction Chris King, les porte-bidons King Cage et les pneus Compass Cayuse Pass font exception à la provenance européenne délibérément choisie.

La selle Arione K1 (Custom  by Superbeau) ainsi que la tige de selle R5 de la marque Fi'zi:k sont des valeurs sures.






L'ensemble potence R1 et cintre Cyrano R1 carbone amène un petit supplément d'élégance.


La potence R1 a été customisée pour l'occasion. Du plus bel effet !
Les directions Chris King sont également gage de qualité et de durabilité dans le temps. Le choix de Victoire depuis leur début.



Les roues Campagnolo Shamal Mille apportent leur caractère à ce vélo. Légères, rigides en latéral et réactives, elles se marient à merveille avec le Véloce.

Les moyeux carbone des Shamal Mille attestent que nous sommes dans du haut de gamme.


Les pneus Compass Cayuse Pass en section de 26 mm apportent du confort à condition de ne pas trop les gonfler. Environ 6 à 6,5 bars suffiront.


Sur la route





Le souvenir de l'essai du premier modèle Véloce a subitement ressurgi au moment d'aller tester ce nouveau Véloce Life. Et il nous avait quelque peu marqué ! Le Véloce version 1 était comme on dit dans le jargon : une sacrée poutre ! Un vélo taillé pour les rouleurs. La nouvelle version du Véloce allait tout aussi bien nous surprendre...

Après le réglage de la hauteur de selle et le montage des pédales perso, nous voilà partis pour une première virée au guidon de ce Victoire Véloce Life. Les premiers tours de roues sur un nouveau vélo sont très souvent déterminants pour se faire une idée du comportement de la machine. Nous avons l'habitude de rouler sur des vélos carbone depuis maintenant des années. Nos montures du moment sont des Argon 18 Gallium Pro. Des vélos nerveux et réactifs mais que l'on peut aussi qualifier de souples et confortables. Un compromis idéal pour notre pratique.

La première bonne surprise avec le Véloce Life fut que l'on n'a pas été dépaysés ! C'est à se demander si nous avions changer de monture ! En effet, à ce stade, nous pouvions reprendre les mêmes qualificatifs énumérés plus haut à une petite exception près, celle relative au confort. Mais nous allions très vite remballer notre à priori en corrigeant une simple petite erreur de pression des pneumatiques, une donnée manquante que Victoire nous communiquera par la suite.

Nous nous sommes tout de suite sentis en harmonie avec ce vélo. Très étonnant et bluffant ! Certainement à cause de la géométrie et des réglages qui correspondaient parfaitement à l'utilisateur mais aussi à cause du bienêtre ressenti sur ce vélo du fait d'un choix très judicieux de tous les éléments qui le composent. "Si nous avions à faire faire un vélo Victoire, ce serait celui-là" avons-nous lancé à Matthieu lors de la restitution de la bête.


Victoire a utilisé pour la conception de ce cadre différents tubes acier avec plusieurs variantes. La douille de direction est associée à un tube diagonal bi-oval de 38mm, c'est-à-dire que le sens de l'oval change d'une extrémité à l'autre du tube. Le tube supérieur conique passe d'un diamètre de 31,7mm coté douille à 28,6mm coté tube de selle. Le but étant de brider l'avant pour une meilleur précision et de privilégier le confort sur le triangle arrière. 
Les bases et les haubans cintrés sont reliés entre eux par des pattes type coquilles. Un procédé très souvent employées dans les conceptions Victoire afin de rigidifier cette partie du cadre fortement sollicitée. La solidarité cadre-roue arrière en est également renforcée ce qui permet un meilleur transfère de puissance. Et de la puissance, nous en avons mis ! Car pour essayer de trouver quelques petites différences à ce vélo et essayer de le prendre à défaut, nous nous sommes lancés dans un matraquage en règle ! Sprint, attaques, contre-attaques, grosse bracasse en danseuse, démarrages, gros roulage dans le vent... Plus nous jouions, plus le Véloce nous donnait envie de jouer ! Seuls notre physique et notre piètre condition du moment nous ont stoppé ! Le Véloce lui, aurait bien joué encore et encore ! Le seul domaine où nous n'avons pas pu vraiment le tester en raison de la météo est la montagne et les longues ascensions. Mais les quelques cotes dans lesquelles nous nous sommes lancés ont été avalées sans problème avec le même dynamisme constaté sur le plat. En descente, la précision est de mise. Rien ne bouge et le Véloce vous gardera dans la bonne trajectoire sans faillir. Même lors des fortes sollicitations, l'avant bouge très peu. La conception de la partie avant décrite plus haut et donc de son bridage n'y est certainement pas étranger. Il n'y a que l'ensemble cintre-potence Fizik qui apporte un poil de flexion et donc contribue également au confort.
A l'instar de l'avant, la conception du triangle arrière bien spécifique, permet une bonne absorption des aspérités de la route et a été orientée vers cette fonction primordiale pour un utilisateur. Attention cependant à ne pas trop gonfler les pneus Cayuse Pass qui risquent de vous faire rebondir dans tous les sens et vous donner l'impression de raideur, erreur que nous avions faite lors de notre première sortie.
Comme il est d'usage lors de l'essai d'un vélo, il faut parler de son poids. Une donnée importante et essentielle aux yeux de certains. Et avec un vélo cadre acier, il serait facile de tomber dans des préjugés liés à l'utilisation de cette matière. Et bien rassurez-vous, Victoire a réussi la performance de descendre le véloce sous la barre des 8 kg avec un poids sans pédales à 7,6 kg !


Coté prix, cette version vous coûtera 7490 €. Certes ce n'est pas donné, mais ne perdez pas de vu que vous êtes dans l'équivalent du domaine de la haute couture, du fait main et du sur mesure. Libre à vous de choisir selon votre budget et vos envies ! Victoire n'a quasiment pas de limite pour satisfaire votre imagination ! Par exemple, un cadre seul en configuration de base ne vous reviendra qu'à 1890 € alors que ce même cadre avec quelques options supplémentaires comme la série de tubes inox, le passage des gaines en interne, la tige de selle intégrée carbone, la peinture personnalisée... sortira de l'atelier à partir de 3190 €.



Ce Véloce dernière mouture est une belle réussite. Victoire a réussi un sacré tour de force en mêlant tous les ingrédients nécessaires à l'homogénéité qui est le qualificatif correspondant le mieux à ce vélo et recherché par bon nombre de pratiquants. Un vélo dynamique et joueur, alliant souplesse, efficacité et confort en toute circonstance. Il faut y voir le signe que l'acier est plus que jamais un matériau moderne et évolutif, offrant un nombre incalculable de combinaisons permettant d'obtenir avec précision des comportements bien définis. Rappelons qu'à la base, ce vélo est destiné aux essais. Il a également servi de support de formation à un cadreur récemment arrivé dans l'équipe. Il n'était donc pas lié à un cahier des charges spécifique comme aurait pu demander un client. L'objectif pour Victoire était simplement de se rapprocher le plus possible de leur vision du vélo cyclosportif moderne et de mettre en avant les valeurs qui les animent. Bravo à eux car l'objectif recherché a bel et bien été atteint !

www.victoire-cycles.com

Le Victoire Véloce Life en scène...









Aucun commentaire:

Publier un commentaire