vendredi 29 août 2014

Queyras - Acte 3 - Un peu plus près des étoiles, sur le toit du Queyras !

C'était en quelque sorte le défi du séjour, nous hisser jusqu'à l'observatoire du Pic de Château-Renard à presque 3000 mètres d'altitude, 2930 mètres exactement. Nous avions spécialement fait suivre les VTT pour ça, au cas où nous devrions opter pour la solution de repli, car l'objectif initial, pour corser le tout, était de grimper là-haut en vélo de route ! Mais là, nous avions été un poil gourmands ! Car au vu de l'état du chemin par endroits, il fut plus raisonnable d'enfourcher les vélos plus adaptés. Cette ascension n'en restera pas moins une très belle expérience, sur font de plaisirs partagés, de rigolade, et surtout dans un décor absolument splendide et unique.



Pierre-Grosse sera notre point de départ pour ce périple.
L'équipe du jour au complet. Antoine, le jeune garçon à gauche et fils de Manu, décide de se joindre à nous. Il intègre l'équipe des Ruckeurs pour la première fois. C'est également sa toute première sortie de la sorte... Jean-phi, Zako, Christian et Manu constituent le reste du groupe.
Christian est d'attaque.
Manu, un peu inquiet... surtout pour le fiston. Arrivera t-il a monter jusque là-haut ?...
Nous voilà partis, dans une très bonne humeur !
Nous empruntons la petite route qui se transforme en piste de ski l'hiver, entre Pierre-Grosse et Saint-Véran.
Après quelques kilomètres, nous voici à Saint-Véran.
Saint-Véran revendique le titre de la commune la plus haute d'Europe avec ses 2040 mètres d'altitude.
Père et fils en pause photo.
Saint-Véran est également classé parmi les plus beaux villages de France.

Il faut traverser le village pour rejoindre le chemin qui mène à Notre-Dame de Clausis et jusqu'au refuge de la Blanche.
Nous sommes constamment dans une carte postale !
Tout se passe bien pour Antoine...
... Jean-Phi y veille particulièrement.
La petite troupe en route vers les étoiles...
Christian, le photographe photographié !...
... Et voici sa photo !
Après quelques kilomètres, on bifurque sur la gauche. C'est là que les choses plus sérieuses commencent. Il nous reste à cet instant, 7 km d'ascension.
Antoine a un peu plus de mal mais il gère...
Jean-phi prend goût et apprécie le VTT. Merci et clin d'oeil à notre ami Ruckeur Christophe pour le prêt de l'engin.
Antoine, bon an mal an, fait son petit bonhomme de chemin.
L'observatoire est derrière, tout là-haut.
Au loin au bout du chemin, le refuge de la Blanche. On aperçoit également la Chapelle Notre-Dame de Clausis.
Petite pause...
... observation de marmotte ! Salut toi ! Tu nous paies un coup ?!
La montagne incite souvent à la méditation...
Pendant ce temps là, notre ami Jeff (notre assistant sur la route) a lui aussi fait suivre son VTT et compte bien en profiter. Il quitte seulement Saint-Véran...
... Pour lui, ce sera une belle petite balade tranquille jusqu'à la chapelle Notre Dame de Clausis.
Sur son chemin, il a une petite pensée pour Antoine qui s'est embarqué dans une sacrée galère avec les furieux !

Il prie donc pour lui...
De notre coté, ça grimpe toujours. Les prières de Jeff semblent avoir un effet bénéfique sur Antoine car il est toujours là, serein. "Tu as vu Christophe, comme Jean-Phi a pris soin de ton bike ?? Il a même évité les merdiers !"
On grimpe, on grimpe... le panorama s'élargit.
Le vélo n'est plus trop adapté. Ca grandi vite ces gosses ! Va falloir penser à changer !
Christian et Zako chacun avec leur carapace. Petite et grosse tortue !
Immensité du décor.
Oooh vu ! La grosse loutre qui court dans l'herbe !
Ca y est. On distingue la coupole de l'observatoire. Derrière la petite butte où il y a l'ombre du nuage.
Sauf qu'on y est pas encore à la coupole !
Sont quand même pas mal ces maillots "J'aime l'Auvergne" ! Toujours dispo chez Veloruck !
Tout est parfait, le décor, la tenue, la position, manque juste un sourire, non ?
Coucou Christian !
Le petit soutien du père... En a t-il vraiment besoin ? Pas sur, il a l'air costaud ce bougre d'Antoine avec son vélo trop petit et ses baskets !
Zako, lui aussi en baskets, est en promenade de santé !
Flash-back, voyons un peu ce qu'on vient de monter...
N'est-ce pas que c'est beau, admirez...
Voyons à quoi ressemble l'invité surprise du jour qui est en train de nous faire une démonstration...
De face... décontracté le gars... mouais, faudra aussi penser au casque la prochaine fois... un cuissard et des chaussures seront également les bienvenus !
De dos... y'a de l'allure... et un certain style !
... et de profil... la pente n'a même pas l'air de le déranger !
Hein Jean-Phi, si nous pouvions retrouver notre jeunesse !
"Pécho" le gars ! Dernière pause avant le sommet.
Jean-Phi ajuste le coupe-vent car ça s'est bien rafraîchi. Normal, on approche les 2900 mètres.
Aller, groupir !
Comme d'ab, notre marque de fabrique, une p'tite au ras du sol avec retardateur !
Plus besoin de lever les yeux, nous sommes au niveau des sommets...
... et aujourd'hui, c'est l'Auvergne qui se hisse sur le toit du Queyras !
Admirez encore une fois...
... et c'est tout le monde qui admire...
...
Aller, encore quelques hectomètres... Bravo aux marcheurs.
Nous y sommes ! En face, la vallée de l'Aigue Agnelle avec la route qui monte au col du même nom.
Christian termine un peu derrière car il y a eu comme une légère petite accélération dans le final ! On ne sait pas pourquoi, mais les sommets donnent toujours ce petit regain de forces pour aller franchir le point culminant en premier !
On ne voit pas bien l'écran, mais il y avait marqué un peu plus de 2930 mètres d'altitude.
L'observatoire du Pic de Château-Renard est en pleine réfection. Des travaux d'agrandissement ont été entrepris afin de pouvoir accueillir les passionnés d'astronomie dans de meilleurs conditions ainsi que les visiteurs grand public.
La grande coupole qui sera conservée à l'issu des travaux.
La vue finale coté Clausis et Blanche. Légèrement à gauche, la Tête des Toillies qui culmine à 3176 m.
Antoine en termine à son tour. Chapeau pour une première !
Oufff !
Ouf aussi, mais assis !
Certainement un symbole astronomique. Si quelqu'un peut nous renseigner...
Le Pic de Château-Renard qui culmine à 2989 mètres. Nous voulions y monter avec les VTT mais vu l'orage qui arrivait en face, nous avons préféré renoncer et ne pas trop trainer.
Petite crapahute tout de même pour aller faire la photo en surplomb. Le pic, ce sera pour la prochaine fois, par grand beau temps.
Ca, c'est fait !
Tradition ! Au sol...
... puis debout...
Ca arrive derrière nous... On va y ramasser...
Pendant ce temps là, Jeff mitraille et met de belles choses en boîte...
Certes un peu rouillé, mais chargé d'histoire... Ici, c'est l'ancien concasseur de la mine de cuivre.
Passage à l'ancienne carrière de marbre.
Coup d'oeil sur la vallée.
Jeff a aussi droit à l'accueil des marmottes.
On vous disait qu'il aimait les fleurs...
Il atteint lui aussi son but et son petit défi, la chapelle de Notre-Dame de Clausis.
Amen !
L'orage se pointant, nous avons enquillé la descente. Même les marmottes dévalaient le chemin "plein badin" devant nous ! A tel point que l'une d'entre elle a voulu s'abriter dans un trou trop petit ! Guili-guili le cul-cul !

A suivre...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire